J'ai commencé ce projet lorsque j'ai emménagé à Toulouse. 
La fenêtre de ma cuisine donnait alors sur une petite place, en face d'une école primaire. L'extérieur, à peine masqué par mes rideaux à fil, m'offrait chaque jour de nouvelles aventures.
Moi qui n'était alors jamais vraiment sortie de ma campagne, cette petite vue sur le monde extérieur m'a permis d'apprivoiser la vie citadine. 
Scène après scène, l'histoire de l'Homme prenait forme. 
Il est à mes yeux mon projet le plus important à ce jour, car il représente bien cette façon de vivre les choses comme si je n'y participais pas. Comme une simple observatrice, mon appareil à la main, j'arpente des vies inconnues et m'y mêle en secret.
Pour finir cette série, je laisse la vue à un nouvel observateur et prend enfin ma place dans le monde.